Une bague se doit d’être solide

bague solide

Si vous lisez cet article, c’est que vous cherchez des solutions pour en finir avec tous ces bijoux qui se déforment à chaque coup. Le titane semble être une alternative plus qu’intéressante. Si bien que nous avons écrit une petite série d’articles sur les avantages du titane. Mais revenons à nos moutons, et parlons de bagues. Bonne lecture !

 

Quand on aime les bijoux autant que nous les aimons chez Rond, on n’a qu’une seule crainte : que ce bijou se déforme pour une quelconque raison. Bon d’accord, on a bien d’autres craintes, mais il fallait introduire cet article par une immersion haletante. C’est bon, vous êtes haletants ? Bien, passons donc à la suite.

Je crois qu’on ne peut que s’accorder en disant que l’argent et l’or sont très beaux, mais il suffit d’une mauvaise manipulation pour que votre bijou préféré se déforme. Quand on achète une bague, théoriquement c’est pour qu’elle tienne des années, voire toute une vie, pour pouvoir la léguer aux petits-enfants, qui la légueront eux-mêmes à leurs petits-enfants. Oui, les enfants on s’en fout, c’est les petits-enfants qui importent. Bref, on a trouvé la solution à ce problème : la bague en titane.

 

Le titane ne se déforme pas (ou alors faut être très fort)

 

Le titane est réputé pour sa haute résistance élastique. C’est-à-dire que contrairement à ses cousins que sont l’or et l’argent, ils ne se déforment que s’ils subissent des efforts colossaux. Nous avons fait le calcul qu’un éléphant pourrait marcher sur une bague en titane sans qu’elle ait à sourciller. Ça peut paraitre incroyable, et c’est ce qui fait une des plus grandes forces du titane.

 

éléphant bague
Vous pouvez faire l’expérience, je suis confiant !

 

On en est même venu à taper comme des idiots sur une de nos bagues avec un marteau. Résultat ? La bague n’a que très peu bronché, elle s’est à peine aplatie sur 1mm. Imaginez si on avait fait ça sur une bague en or…

 

Dès lors il n’y a plus de questions à se poser, le titane est le meilleur allié de l’aventurier (ou l’aventurière, ne froissons pas les amoureux de l’écriture inclusive) qui fera vivre les pires misères à ses bijoux. Alors si vous aimez les bagues au style épuré, dans un métal noble qui résistera aux vents et aux marées, on vous invite à jeter un œil aux bagues Rond. Pour un prix rond, vous êtes assurés d’une bague qui durera plus de 72 ans. Pourquoi 72 ans ? Simplement un clin d’œil aux noces de titane, qui célèbrent les 72 ans de mariage des gens assez valeureux pour s’engager autant de temps.

On vous promet une garantie de 72 ans, même si on est convaincu que cette bague vous survivra et survivra jusqu’à l’extinction de l’humanité. Mais ça, on ne voyait pas l’intérêt de la garantir jusqu’à aussi loin… On se retrouve de l’autre côté, sur la page de notre bague si vous voulez en savoir plus.

 

rond bague titane photo frantz meyers castres
Le titane dans sa tour d’ivoire.

 

En introduction je vous parlais de la série d’articles qui développent quelques avantages du titane. J’en ai compté des milliers, mais j’ai préféré n’en parler que de deux. Voici l’autre :

 

A la recherche de la bague (ou du bijou) hypoallergénique

Comment bien porter une bague quand on est un homme

comment porter bague homme rond titane

Cet article s’inscrit dans la catégorie plus globale qui traite des conseils bagues pour les hommes. Si l’envie vous prend d’y jeter un coup d’œil, c’est par ici !

 

Vous avez pris votre courage à deux mains, vous avez bravé les brimades de votre entourage sur le fait de porter une bague quand on est un homme : vous avez acheté une bague. C’est bien. Félicitations. Déjà, j’espère que vous avez bien choisi votre bague, car c’est la première étape à respecter. Mais admettons que vous avez bien fait. Maintenant, un obstacle majeur s’oppose à vous. Car c’est super d’acheter une bague, mais il faut savoir la porter. Allé, rassurez-vous, c’est pas si compliqué en fait. Le seul enjeu est de l’accorder à votre style.

 

Accorder sa bague à son style ?

 

Car oui, nous les hommes avons plus de chance que nos sœurs, nos mères, nos cousines, nos voisines et Jean Passe. Les pauvres, elles ont tellement de bijoux, qu’elles se prennent la tête tous les matins pour savoir quelle bague ira le mieux avec la tenue qu’elles porteront. Même si cette dernière phrase n’est qu’un cliché, elle illustre le contraste visible entre le style des hommes et celui des femmes. Nous avons été éduqués (grâce à moins de stratégies marketing manipulatrices des grandes marques mais aussi grâce à une tradition masculine qui survit encore un peu) à plus de constance. Coco Channel, comme vous avez pu le lire sur les facebook des milliers de fois a dit sa célèbre phrase : « la mode se démode, le style jamais. »

Elle ne pensait pas qu’aujourd’hui cette phrase serait utilisée aussi hypocritement par les publicitaires qui s’amusent chaque année à nous pousser à refaire tout notre vestiaire. Si bien que l’élégance de la constance n’est plus de mise chez les femmes, seuls les hommes y parviennent encore un peu. Profitons de cette chance, et appliquons-nous à la perpétuer. Si on applique ce principe de la constance aux bagues, alors la réponse à la question sur comment porter une bague est toutes simple : portez-là toujours. Ne vous prenez pas la tête à vous demander si elle s’accorde bien à votre tenue. La seule question est si elle s’accorde bien avec votre style, en général. Autant votre style vestimentaire que votre style de vie. Si vous la jouez façon Mike Horn, alors la bague qui semble propice à ce style de vie est l’anneau en titane qui survivra à tout. Si vous préférez chevaucher votre Harley, alors vous pouvez imaginer porter des bagues plus excentriques.

 

expendables sylvester stallone bague
Stallone, son Harley Davidson et sa grosse bague excentrique. (source : les affres d’internet)

 

La légèreté d’une main nue

 

Dès lors, la question du port de la bague n’est plus génératrice de stress et d’inconstance. Cette question n’est plus qu’une question structurante et amène l’introspection. Nul besoin de réfléchir à l’accord entre la pierre bleue et la veste kaki. Le but est simplement de se demander qui on est, si on a vraiment envie de porter une bague, quelle image on a de soi, et quelle image on veut donner de soi. On se met ainsi en dehors des schémas prônés par la société consumée par la consommation. Si bien qu’on peut carrément se dire qu’on n’est pas fait pour porter une bague, qu’on préfère la légèreté et la légèreté d’une main nue. On n’est plus pressé par leurs injonctions à choisir entre tel ou tel objet. Puisque dès qu’intervient la possibilité d’en prendre aucun des deux, on se libère de leur pression.

 

Mike Horn Panerai Bague
Mike Horn est plus élégant avec sa légendaire Panerai au poignet, qui s’accorderait à merveille avec une bague robuste en titane. (source : son instagram)

 

J’espère vous avoir convaincus que la prise de tête est interdite quand on parle de bijoux, qu’on n’a en aucun cas besoin d’en porter, et que si l’on en porte alors c’est nous qui dictons les règles. La liberté est reine, et c’est elle qui nous fera capter l’élégance que l’on recherche tous. J’en viens donc à parler des bagues en titane toutes fraichement sorties de mon atelier. J’en ai fabriqué une petite collection, pour m’offrir la bague parfaite selon mes standards, et vous proposer ma vision de la bague parfaite. En quelques mots, ma bague a un design pur, dans un titane durable et à un prix raisonnable. Je vous laisse cliquer sur ce lien si ma définition vous intéresse.

 

rond bague photo frantz meyers photographe castres
Un petit aperçu…

 

Vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres articles de conseil sur les bagues, les liens sont ci-dessous :

http://rond-shop.fr/comment-choisir-bague

A quel doigt les hommes peuvent mettre leurs bagues ?

Savoir sa taille de bague, c’est important je crois

A quel doigt les hommes peuvent mettre leurs bagues ?

doigt bague homme di caprio

Cet article est appartient à un ensemble d’articles visant à donner humblement quelques conseils aux hommes qui cherchent à s’acheter une bague. Si vous voulez en savoir plus, il suffira de cliquer ici !

Ça y est, vous avez décidé de sauter le pas. Ça fait des années que vous y pensez, ça fait des années que vous retournez le problème dans tous les sens, et vous avez enfin pris une décision. Oui, vous allez acheter une bague. Un homme qui achète une bague, c’est un petit pas pour l’humanité mais un grand pas pour l’homme en question. Depuis notre plus tendre enfance on nous fait croire que les bagues c’est pour les filles, et que les seules bagues admises chez les hommes sont les chevalières. Ça fait bonhomme, et en plus quand on met une droite à un mec, ça lui fait encore plus mal. Sortons donc de ce cliché chevaleresque, et admettons enfin que nous aussi on peut enfiler des bijoux aux doigts.

 

Attention à l’erreur des débutants

 

Si vous êtes des hommes normalement constitués ayant grandi en occident, il est probable qu’un homme plus que les autres ait fait germer l’idée de porter des bagues. Le même homme qui a donné la mauvaise idée à nombreux d’entre nous de faire tailler sa barbe façon mousquetaire. Le même homme qui aime bien les dents du bonheur et les chapeaux. Vous l’aurez deviné, je parle de Johnny Depp. Il porte si bien les bagues qu’il a créé un genre d’hommes de mauvais gout qui pensent que mettre un chapeau, des bagues à tous les doigts, une moustache et une chemise dégommée feront d’eux un pot de miel pour les femmes.

 

johnny depp bague
C’est vrai qu’il maitrise l’art des bagues le gars. Par contre, niveau réalisation de pubs…

 

Bref, parlons des bagues. Et des doigts auxquels on peut les mettre sans risquer de ressembler à un sosie de Johnny (qu’importe le Johnny dont on parle, ils ont tous des bagues à chaque doigt). Car une mauvaise idée est de regarder ce que font les hommes qui ont du style, et de les copier aveuglement. Théoriquement, à moins d’avoir mis les mains là où il ne faut pas, on a deux mains avec 5 doigts. Vérifiez cette hypothèse chez vous, car c’est la base. Bien, c’est un bon début. Maintenant, regardez vos doigts, et dites-moi lesquels sont les plus gros. Ouais bon d’accord, ne vous embêtez pas à me le dire, je ne vous entendrai pas de toute façon.

 

La règle de 3 (+1+1)

 

Grossièrement, on a tous 3 gros doigts (pouce, index et majeur), 1 doigt moyen (annulaire) et 1 doigt fin (celui qui reste, c’est mathématique) dans une main. A part les maçons qui eux ont 5 gros doigts. On est tous d’accord ? Ben il existe une sorte de règle tacite qui dit que si vous ne portez qu’une bague par main, alors il vaut mieux éviter les gros doigts. Il ne reste donc pas beaucoup de choix, mettez vos bagues à l’annulaire et à l’auriculaire. La raison est simple et découle d’un bon sens esthétique que nos yeux ont tous en commun. Même si cette règle ne s’applique pas toujours hein, il suffit de regarder l’image de Di Caprio.

Nos yeux préfèrent les grosses bagues sur les gros doigts. Je crois qu’on est tous d’accord sur ça, si on a une bague fine sur une gros doigt, on a l’impression qu’elle est ridicule et qu’elle va se faire engloutir par un ogre. Le problème, c’est que si on ne met qu’une bague, ça veut dire que c’est cette grosse bague qui devra être portée, au niveau du majeur par exemple. Et l’effet sera assez raté. Par contre, si vous avez déjà mis une bague au petit doigt, alors une bague au majeur marchera parfaitement. De même, une bague à l’index et une autre à l’annulaire marchent aussi très bien ensemble.

 

La règle du doigt libre

 

Vous aurez remarqué qu’instinctivement, on laisse toujours un doigt libre entre deux doigts bagués, tant que c’est possible. C’est la même histoire d’équilibre. Enfin vous pouvez parfaitement porter autant de bagues que vous avez de doigts, mais sachez que ça risque de donner le style d’un ersatz de rockeur. Mais ça, ce n’est que le fruit de vos gouts, et de votre esthétique. Car il est bon de se rappeler que ce ne sont que des bijoux, et que personne n’est légitime pour venir vous emmerder sur ce point. Notons néanmoins qu’une bague savamment placée sur le petit doigt de la main gauche vous amènera une prestance digne du prince Charles. Trop fort ce mec.

 

prince charles bague
Il a la classe malgré ses grosses oreilles. Bien joué !

 

Ce qui m’amène à parler de la collection de bagues en titane que je viens de sortir de mon atelier. A votre auriculaire ou à l’annulaire, elles sauront faire bel effet. Et tout ça pour un prix rond et raisonnable, avec un métal d’exception qui résistera aux attaques du temps et d’une vie d’aventurier. Si vous êtes intéressés, vous savez où trouver ces bagues (petit indice, il suffit de cliquer ici).

 

bague titane rond unisexe frantz meyers
Si ça vous tente, vous savez où aller !

 

En début d’article j’ai parlé du fait qu’on donne quelques conseils pour les hommes qui veulent s’y retrouver dans le marché du bijou. Et vu que je suis sympa je vous offre les liens des autres articles juste ici :

 

Savoir sa taille de bague, c’est important je crois

 

Comment choisir une bague sans trop se tromper ?

 

Comment bien porter une bague quand on est un homme

 

Comment choisir une bague sans trop se tromper ?

comment choisir bague

L’article ci-dessous traite de conseils sur les bagues et pour les hommes. Si vous avez d’un seul coup irrépressible envie de visiter notre page qui traite de ces conseils, alors n’attendez plus, il suffit de cliquer ici ! Même topo pour les femmes, c’est par ici !

Qui ne s’est jamais senti impuissant face à l’offre pléthorique que le marché actuel nous met sous les yeux quand on cherche à s’acheter un objet ? Je cherche une voiture. Oui, mais laquelle ? Je cherche une montre. Oui, mais laquelle. Ou alors, le sujet qui nous intéresse : je cherche une bague. Oui, mais laquelle ? Passons outre cette figure de style de l’anaphore vue et revue et usée jusqu’à la corde, et concentrons-nous pour répondre à cette question qui présente un enjeu sans précédent.

 

Femme ou homme, même combat !

 

Car oui, quand on est une femme (je sais de quoi je parle puisque je suis un homme), le choix des bagues est un choix à enjeu. Bien plus que vous ne pouvez l’imaginer. D’aucuns nous diront que les bijoux sont le comble de la superficialité, et que se prendre la tête sur de tels objets ne nous permettra pas de donner un sens profond à notre vie. Et je suis d’accord avec ces gens, même s’ils me fatiguent à débiter des lieux communs sans arrêt. Donc tous les captains obvious de la terre, les enfonceurs de portes ouvertes, je vous invite à respecter mon temps de parole avant de parler.

 

tais toi

 

Voici donc où je veux en venir : même si la consommation fait de nous des automates aveugles, la première étape pour sortir de nos chaines est d’apprendre à bien consommer. Et le milieu des bijoux est un des milieux les plus gangrénés par la financiarisation à outrance et la spéculation. La raison est très simple et réside dans la matière première de nos chères bagues. L’or et l’argent sont deux métaux nobles, les métaux les plus utilisés dans les bijoux. Et ce sont aussi les métaux les plus chers du monde, car ils représentent une valeur refuge. Contrairement au cours de l’euro, le cours de l’or est assez stable, et ne se cassera jamais la gueule.

Ce qui amène certains à s’enrichir démesurément. Et oblige les bijoutiers à gonfler chaque année leurs prix, pour proposer la même qualité de bijoux. Ou alors de laisser les prix intacts mais en optant pour une matière première dégradée. Et à moins de posséder le compte en banque d’un contrebandier de chocolats suisses, on a rarement les moyens de s’offrir des bijoux dans un bel or ou dans un bel argent. Ce qui nous amène à nous poser la question du choix de ces bijoux. Ou autrement dit : qu’est-ce qui doit guider nos choix ?

 

Que faut-il faire chers amis ?

 

La réponse repose en quelques mots : on doit chercher une qualité décente pour un prix décent. On retombe sur le sempiternel rapport qualité/prix. Mais en plus complexe puisqu’il fait intervenir la notion de décence. C’est comme si on ajoutait une nouvelle variable, bien plus difficile à établir. En réalité, la clé de cette recherche est l’éducation. Avant d’acheter un produit, on se doit d’être éduqué à ce produit. Ça nous permettra d’éviter de nombreux écueils. L’écueil le plus courant est d’écouter un mauvais conseil, ou un conseil fortement intéressé. Comment croire un vendeur en bijouterie, qui n’y connait probablement pas plus que vous, et qui récite le speech de son patron ?

 

faites confiance
« Vous devez me faire confiance, c’est mon métier ! »

 

En premier lieu, il faut donc en connaitre un minimum le produit. Quand on parle de bagues, il y a deux piliers qui définissent la qualité : la matière première, et la main du créateur. La main du créateur est la notion la plus subjective et n’est par chance pas la plus discriminante pour votre choix de bague. Le seul risque est de tomber sur un créateur surcoté qui joue de sa notoriété pour justifier un prix indécent. C’est là que votre bon sens intervient et vous permet de mettre un stop à cet idiot.

La matière première est le nerf de la guerre

 

Vous aurez donc compris que l’enjeu crucial est surtout sur la matière première. Car la plupart du temps les filières sont opaques, et il est très difficile de connaitre exactement la qualité d’un métal. A part si vous avez un microscope électronique à balayage chez vous. Mais les statistiques me font dire que c’est peu probable. La clé est alors d’avoir une idée sur les carats et les marques au millième, en comprenant que plus ces valeurs sont élevées, et plus les alliages sont purs. En gros, il y a plus d’or dans un 14 carats que dans un 9 carats. Le pendant de cette notion est que plus le métal est faible en or ou en argent, plus il est susceptible d’être de mauvaise qualité, en termes d’oxydation et d’allergies par exemple.

 

carats or argent
Enregistrez ce tableau, il vous aidera un beau jour.

 

Une alternative fiable est le titane, bien moins cher et résistant à toutes les conditions que vous pourrez imaginer. Mais les filières sont tout aussi opaques, et il est difficile de s’assurer de la qualité du métal. Ce qui m’amène à une conclusion fataliste, puisqu’on se rend compte que lors du choix d’une bague, contrairement au choix d’un ordinateur, on ne peut pas être assuré de sa qualité. On est donc obligé d’investir dans un objet sans être pleinement convaincu et en laissant une grande part au doute. Le seul marqueur sur lequel on peut agir est le prix. L’idée est alors de se dire qu’en dessous de 80-100€, une bague en argent peut réserver de mauvaises surprises. Et au-delà de 400€, ça devient indécent si ce n’est que de l’argent.

Vous avez compris l’idée. J’en viens à parler des bagues que j’ai produites, qui s’inscrivent dans ma définition du produit d’une qualité décente pour un prix décent. Pour un prix rond, vous êtes assurés de vous retrouver avec une bague durable, dans un métal semi-précieux et avec un design pur. Si vous êtes curieux, vous pouvez retrouver ces bagues en cliquant ici.

 

rond bague photo frantz meyers photographe castres
Une image, histoire d’attiser votre curiosité !

 

Vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres articles de conseil sur les bagues, il suffit de cliquer ici si vous êtes une femme, et ici si vous êtes une femme.

Comment bien porter une bague quand on est une femme ?

comment porter bague femme

L’article que vous êtes présentement en train de lire (ne vous fiez pas à mon vocabulaire, je viens du sud de la France et non de Québec), fait partie d’une série d’articles qui s’appliquent à donner des conseils aux femmes sur le port des bagues. Sans chichis, sans prétention.

En tant que femme, vous avez de la chance. Pas seulement parce que nous, les hommes, ne vous arrivons pas à la cheville (il faut savoir flatter pour faire baisser la garder et ensuite viser le cœur), mais aussi parce que vous pouvez vous permettre de porter pleins de bijoux. Vos doigts, vos poignets, votre cou sont comme des écrins parfaits pour ces bijoux qui ne se trouvent aussi bien mis en valeur que quand ils touchent votre peau. C’est pourquoi, je pense qu’on peut vous envier. Et on peut d’autant plus vous envier parce que vous pouvez mettre des bagues à tous vos doigts sans ressembler à un sosie raté de deux Johnny bien connus.

 

Vous pouvez mettre autant de bagues que vous voulez, mais…

 

Seulement, il n’est pas si facile de porter des bagues, et surtout de les accorder avec le reste de votre tenue. Une règle que l’œil humain aime bien est la cohérence. Imaginons cet œil qui voit arriver une magnifique femme (cela va sans dire, vous êtes toutes belles) habillée de pied en cap dans un style hippie, ce qui le fait fondre en larme à cause de cette beauté. Il se dit que ce style lui va parfaitement, que sa peau bronzée s’accorde à merveille avec ses cheveux détachés et sa ceinture de style amérindien. Puis d’un coup il glisse vers les mains, et y découvre une bague avec un gros diamant. Il se dit que la bague est belle mais ne comprend pas cette incohérence.

 

bague hippie
Un style comme ça aurait été plus judicieux.

 

Vous comprenez ce que je veux dire, même si les bijoux ont la particularité d’offrir une grande liberté et de n’être limités par quasiment aucunes règles, il y a une règle à respecter. C’est quand même une chance de se dire qu’un tel bonus pour votre style est si facile à intégrer et demande aussi peu de prise de tête. Comme toujours, c’est seulement une question de bon sens esthétique. Tout comme un motard moustachu en perfecto peut difficilement porter des richelieus sans paraitre à côté de la plaque pour notre œil.

 

Les différents styles de bagues

 

Ce conseil étant dit, parlons maintenant des différents styles de bagues et de leurs accords avec les différents styles. Commençons par le plus commun quand on pense à une bague, le solitaire. Celui-ci est théoriquement le comble de l’élégance et du classicisme, celui qui témoigne d’un certain niveau social et d’un bon gout certain. Ce type de bagues est le pur exemple du faux ami. On a l’impression qu’il peut passer partout, mais c’est beaucoup moins évident qu’il n’y parait. A mon avis, il y a trois cas de figures.

Si la bague est très fine et que le diamant est très discret, la bague est effectivement passe-partout. Si la taille est intermédiaire et que le diamant est assez voyant, alors cette bague devrait être réservée aux tenues de soirées ou pour les grands évènements. Traditionnellement c’est soit un héritage, soit un cadeau ou soit un achat murement réfléchi, ce qui vous amène à adorer cette bague et donc à en prendre grand soin. Enfin, si la taille du diamant est énorme, alors il n’y qu’une issue : la revendre à la femme de Donald Trump et vous faire du fric. Car cette marque de l’opulence est le comble du mauvais goût et la preuve d’un sens de l’élégance au ras des pâquerettes.

 

trump bague ridicule
L’exacte illustration du mauvais gout. Avec Trump derrière, tout fier. Cette photo est un bijou !

 

Quant aux autres styles de bagues, le sujet est beaucoup plus libre, et elles s’accorderont sans problème avec tous les styles que vous pouvez imaginer. Même une bague avec une tête de mort peut parfaitement s’intégrer dans beaucoup de styles. Encore une fois, le style le plus dur à gérer et qui n’aime pas trop les excentricités est le style classique, mais il n’est pas interdit de s’y essayer. Le comble des bagues étant pour moi l’anneau large dont la simplicité des formes me semblera toujours être la parfaite toile de fond de toutes vos tenues.

Si j’aime tant ce type de bagues, c’est aussi car j’ai lancé une collection de bagues de ce style en titane, un métal d’exception qui n’a rien à envier aux métaux nobles. Ce n’est pas pour rien qu’on parle du titane comme un métal semi-précieux. Si une telle bague vous intéresse, vous savez où la trouver, et si vous ne le savez pas, alors sachez qu’il vous suffit de cliquer ici. Maintenant vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

 

rond bague en titane photo frantz meyers castres

 

Je vous parlais en introduction des autres articles de conseil : je suis tellement galant que je vais faire l’effort de vous faciliter la tâche. Vous n’avez même pas besoin de les chercher, ils sont juste en dessous. Incroyable.

 

Comment choisir une bague sans trop se tromper ?

 

Savoir sa taille de bague, c’est important je crois

 

A quels doigts les femmes peuvent porter leurs bagues ?

 

Comment choisir la taille de sa bague ?

T Michael pour rond

Quand on n’a pas les moyens de se payer une bague sur mesure, et je crois qu’on est nombreux dans ce cas, ben on n’a pas d’autre choix que de se tourner vers les bagues prêtes-à-porter. Et à l’instar des vêtements, on n’a pas trouvé mieux que de diviser les bagues en différentes tailles, selon leur circonférence en mm, allant de 58 à 71.

Ici, nous allons vous donner 3 techniques pour ne jamais se tromper lorsqu’on choisit la taille de sa bague.

 

Technique n°1 : vous possédez déjà une bague à votre taille

La première possibilité nécessite d’avoir une bague à votre taille : le baguier virtuel. Pour y accéder et le télécharger, il suffit de cliquer ici.

Vous l’imprimez, puis vous déposez la bague en question sur chaque rond proposé, jusqu’à ce qu’un rond colle parfaitement avec l’intérieur de la bague. Le nombre associé à ce rond sera la taille de votre bague.

baguier rondAttention : pour imprimer le baguier, vous devez vous assurer de décocher l’option « mettre à l’échelle du papier », et de bien imprimer en A4. Enfin, vous vérifierez que le trait noir mesure bien 5cm.

Ou alors, vous pouvez recevoir directement dans votre boite aux lettres le baguier que nous avons conçu, pour maximiser vos chances de choisir la bonne taille. Pour ça, il suffit de remplir le formulaire suivant :

15 Rue de la bague en titane, Appartement 1500, 64100 Titane-les-Bains

 

Matériel requis : Une bague et une imprimante.

Niveau de difficulté : 1/5 si vous l’imprimer, 0/5 si on vous l’envoie.

L’avis de l’expert : La méthode la plus simple, et la plus fiable.

 

Technique n°2 : vous connaissez déjà votre taille

 

La deuxième possibilité est de prendre une bague qui vous va déjà, et de prendre la même taille. Pour ce faire, rien de plus simple. Vous prenez idéalement un pied à coulisse (bon je veux bien croire que peu de monde possède un pied à coulisse, mais on ne sait jamais) ou une règle banale. Puis vous mesurez le diamètre intérieur de cette bague, toujours en millimètres. Enfin, vous multipliez cette valeur par π (=3.14159), et vous obtenez votre taille en arrondissant à l’entier supérieur.

 

Matériel requis : Une bague et un double-décimètre ou un pied à coulisse.

Niveau de difficulté : 2/5

L’avis de l’expert : essayez d’être le plus précis possible, mais on vous conseille quand même la première possibilité.

 

Technique n°3 : le bout de ficelle

La dernière technique, la plus aventurière, est de prendre une ficèle, de la mettre autour de votre doigt et de mesurer ainsi sa circonférence.

Il ne vous reste plus qu’à faire la conversion de cette longueur en millimètres, et vous obtenez la taille de votre bague.

A noter qu’il est bon de garder une petite marge par rapport à la circonférence mesurée si vous utilisez une ficelle. Car celle-ci peut serrer votre doigt sans que vous vous en rendiez compte, et donc vous guider vers une bague qui sera trop petite. Je vous conseille donc de prendre une ou deux tailles au-dessus. Le problème ne se pose en revanche pas avec le mètre ruban.

 

Matériel requis : Une ficelle et un double décimètre. Ou un mètre ruban.

Niveau de difficulté : 3/5

L’avis de l’expert : Si vraiment vous n’avez pas d’autre solution.

A quels doigts les femmes peuvent porter leurs bagues ?

doigt bague femme

Cet article s’essaie à vous donner des conseils sur les bagues pour femmes, et il s’inscrit en réalité dans une série d’articles visant à vous conseiller sur ce sujet. Bonne lecture !

Ne vous êtes vous jamais demandé s’il n’existait pas un doigt parfait pour mettre une bague ? Car ils sont bien sympas les vendeurs de bijoux, mais quand ils demandent la taille de la bague, il faut faire un choix crucial. Si seulement on avait tous les doigts aussi épais les uns que les autres, ça serait bien plus facile ! Mais un peu moche, faut se l’avouer. Alors si vous aussi vous faites partie de celles qui ont 10 bagues pour l’annulaire et quasiment aucunes pour les autres doigts, je crois que cet article est pour vous. Mais je vous comprends, on panique facilement au moment du choix, et on se dit que ce doigt est le doigt pour lequel on prend le moins de risque en y mettant une bague.

Bref, posons-nous la question épineuse du doigt sur lequel mettre les bagues. Vous, les femmes (vous le charme), vous avez un peu plus de chance que nous, les hommes. Vos doigts sont fins, ils sont longs et élégants. On dirait qu’ils sont taillés parfaitement pour porter des bijoux. Alors que pour nous c’est pas toujours évident quand vous voyez les grosses saucisses articulées qui nous servent de doigts. Ce qui vous amène pouvoir mettre des bagues à tous les doigts sans paraitre ridicules et sans avoir l’impression d’avoir les doigts qui se déguisent en bibendum.

 

Tout est permis !

 

La réponse à cette question est donc simple : vous pouvez en mettre à tous les doigts ! Et tous en même temps si ça vous fait plaisir. N’est-ce pas incroyable ça ? Néanmoins, il y a quelques bases esthétiques à connaitre avant d’habiller tous vos doigts avec ces ronds de métal. En plus si vous commencez à vous amuser à mettre des bagues de phalanges, il faut se mettre d’accord sur certains principes. Le premier et le plus évident : de la diversité. En effet, si vous décidez d’enfiler 5 bagues sur une main, la mauvaise idée est de mettre 5 bagues aux designs proches. Je viens de tomber sur un article de Madmoizelle qui date de 2014, et c’est un ramassis de conneries sur le sujet.

 

bague madmoizelle
Pas du meilleur gout…

 

Les photos qu’elles publient sont l’exact opposé de ce que le bon sens esthétique recommande de faire. Vous aimez les bagues en forme d’anneaux larges ? Vous avez raison, nous aussi. Mais c’est pas une raison pour en mettre un exemplaire par doigt. Alors forcément le bijoutier sera le plus heureux du monde après votre passage chez lui, mais vous aurez juste le look de Wall-E. Inversement, vous aimez les bagues avec des pierres ? Super, nous aussi. Mais évitez de toutes les embrocher à chaque doigt, sous peine d’avoir des mains calculettes.

 

Tout comme en politique, l’alternance est la clé

 

Vous avez compris l’idée je crois. L’idéal est donc d’alterner avec des bagues larges, des fines (que vous pouvez empiler sur un doigt si ça vous chante), des bagues avec des pierres, des bagues amérindiennes, des bagues avec des perles, etc. Tout est possible, tout est imaginable. La deuxième base sur laquelle on doit tous se mettre d’accord repose sur la pertinence du doigt que vous allez choisir pour chaque bague. Je m’explique : il me semble peu judicieux de mettre un anneau large sur l’auriculaire. Celui-ci donnera l’impression d’avoir raccourci, et il sera complétement bouffé. Même principe avec le pouce.

 

doigt bague tattoo
Là, c’est quand même plus joli !

 

Et l’inverse marche aussi avec le majeur et l’index, si vous mettez un solitaire tout fin, il risque de paraitre ridicule par rapport à vos deux plus gros doigts. En gros, il n’y a pas de règle mais juste du bon sens : pas de bague trop épaisse pour un petit doigt, pas de bague trop fine pour un gros doigt. Ensuite, tout dépend de ce que vous aimez. Vous pouvez jouer sur les couleurs, les textures, les métaux, les largeurs, les formes, etc. Tout est possible, une fois que les deux bases précédentes sont respectées. Quant au mélange de métaux jaunes et de métaux gris, je suis pas très fan sur les doigts, mais ça ne dépend que de vous. Par contre, on peut parfaitement imaginer des variations de gris avec de l’or blanc, de l’argent, de l’acier et du titane.

En parlant de titane, je viens de sortir une collection en très faibles quantités de bagues en titanes. Si vous voulez avoir une bague en série très limitée, à un prix abordable et dans un métal d’exception, vous savez où les trouver. On se retrouve de l’autre côté, sur la page de notre bague si vous voulez en savoir plus.

 

rond bague titane frantz meyers photo castres
Un petit aperçu des bagues.

 

Enfin, je vous parlais en introduction de la série d’articles conseils, pas besoin de chercher, ils sont juste dessous :

 

Comment bien porter une bague quand on est une femme ?

 

Savoir sa taille de bague, c’est important je crois

 

Comment choisir une bague sans trop se tromper ?

 

Où trouver des bagues accessibles ?

bague accessible jeanne moreau

Si vous souhaitez avoir l’élégance de Jeanne Moreau pour les femmes ou de Serge Gainsbourg je vous souhaite bien du courage. Mais une première étape est de porter des bagues aussi belles que celles qu’ils ont portées. Pour ça, vous pouvez trouver une série d’articles (dont celui-ci fait partie) qui traitent des bagues « créateurs » et de leur élégance.

 

Vous vous baladez tranquillement en centre-ville, à regarder les vitrines des boutiques et la belle architecture de nos centres-villes. Puis vous passez devant une bijouterie devant laquelle vous êtes déjà passés des centaines de fois avant ça. Et quelque chose vous accroche l’œil. Une belle bague en or blanc, au design pur et élégant. Vous vous prenez alors à imaginer cette bague à votre doigt, et l’effet qu’elle ferait sur votre main. Elle l’habillerait grâce à sa seule beauté. Puis vous regardez le prix, et vous déglutissez. Plusieurs centaines d’euros pour une bague ? Hors de question.

Je crois que cette situation est déjà arrivée à beaucoup d’entre nous. Les bijoutiers et les commerçants en général ont la science pour accrocher nos regards avec de belles vitrines, qui nous aident à nous projeter portant les bijoux qu’ils exposent. Mais la plupart du temps le retour sur terre est douloureux quand notre œil dérive sur l’étiquette. La raison est simple : le beau est souvent cher. Mais pas toujours, rassurez-vous, il existe de nombreuses alternatives. Surtout en termes de bijoux et de bagues, le sujet que nous allons traiter dans cet article.

 

mokume gane
Le beau est certes souvent cher, mais il y a des fois où il le vaut bien. Le mokume gane est une technique japonaise de stratification des métaux qui fait grimper le prix. Mais le résultat est très beau. Celle-ci vient de chez Lise Viot.

 

Quelles sont les alternatives ?

 

Les alternatives moins chères que toutes ces bagues qui vous font rêver sont pléthore sur le marché. Certes, il est compliqué de se faire une idée de cette abondance dans les bijouteries physiques. Mais quelques recherches sur internet vous permettront de voir que trouver une bague à moins de 100€ n’est pas digne d’un exploit, et ces bagues sont même très nombreuses. Pour autant, il faut se méfier pour éviter les mauvaises surprises. Car à l’instar de l’industrie de la mode avec la fast fashion qui ne propose que des vêtements de faible qualité qui ne tienne pas un an, les bijoux peuvent vous faire faux bond après quelques mois de port.

En effet, deux charges pèsent sur le prix d’une bague : la matière première et la main du créateur. La deuxième charge est la plus variable, car elle dépend grandement de la réputation du créateur qui produit la bague. La différence de prix se fait déjà sentir en ce point, mais est rarement un point crucial de la qualité d’une bague. Si le bijou a été façonné par un créateur modeste, cela n’implique en aucun cas une mauvaise qualité de bague. A contrario, la matière première est celle qui fera pencher la balance de la qualité. Si un métal est mauvais, alors la plus belle des bagues ne vieillira pas bien, jaunira, noircira, se déformera sous les coups, ou vous provoquera des allergies.

 

Bien choisir son métal

 

Le problème est que pour avoir un bon or ou un bon argent, il faut mettre le prix. Car plus on baisse en concentration de l’or et de l’argent dans l’alliage qui fait votre bague, moins celui-ci sera cher. Or en contrepartie de ce prix raisonnable, une qualité déraisonnable sera à déplorer, avec les problèmes cités plus haut. Quand vous n’avez pas plus de 100€ à mettre dans une bague, il est alors plus judicieux de se tourner vers une bague en acier ou en titane. Le top étant le titane, car au contraire de l’acier, il ne provoquera jamais aucune allergie. La différence entre le titane et les métaux nobles est que celui-ci est largement moins cher (8000 fois moins que l’or), mais possède des caractéristiques techniques à de nombreux égards meilleures.

 

serge gainsbourg titane
« J’approuve le titane »

 

En conclusion, si vous souhaitez acquérir des bagues ou des bijoux de qualité à un prix accessible, vous avez deux variables avec lesquelles jouer : le créateur et le métal. Si vous voulez absolument une bague en or ou en argent, alors tournez vous vers des créateurs peu connus, et évitez les bijoutiers qui ont pignon sur rue. Mais si vous êtes ouverts à d’autres métaux, privilégiez le titane, dont les caractéristiques et la dureté ne vous causeront jamais de problèmes. SI je suis autant partisan de ce métal, c’est aussi parce que je viens de lancer une marque de bagues en titanes, dont la première collection est vendue en très petites quantités. On se retrouve de l’autre côté, sur la page de notre bague si vous voulez en savoir plus.

 

rond bague titane accessible photo frantz meyers castres
Un petit aperçu, histoire de susciter quelques envies…

 

Enfin, si vous cherchez d’autres conseils pour en savoir plus sur comment acheter de belles bagues à des prix raisonnables, voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :

La bague artisanale est le summum du beau

 

Qu’est-ce qu’une bague design ? Et où en trouver ?

 

A la recherche des bagues de qualité

 

Enquête : La collection éphémère serait-elle la solution à tous les maux ?

 

Enquête : La collection éphémère serait-elle la solution à tous les maux ?

bague collection éphémère

Cet article s’inscrit dans une série d’articles qui s’intéressent aux aspects périphériques des bagues, tels que le prix, le design, l’artisanat. Si ça vous intéresse, un clic ici fera l’affaire. Bonne lecture !

 

Quand on lance une marque, on est face à deux possibilités : la première est de faire un pari sur le long terme, et l’autre est d’être plus raisonnable. Que veux-je dire par plus raisonnable ? En gros, sortir ce que les américains appellent minimum viable product (la traduction n’est pas très compliquée). L’idée est ainsi de produire humblement une première série d’un produit simple que l’on maitrise. Dès lors, on engage peu de frais, et si l’on échoue alors la perte ne sera que très faible. Dans une marque, le moyen le plus simple d’appliquer cette idée est la collection éphémère.

 

ephemère
Une collection qui s’inspire de la nature : un début, un milieu et une fin.

 

Je rajouterais même que c’est la collection éphémère d’un mono-produit dont on maitrise parfaitement la fabrication pour engager le moins de frais possible dessus, et que le prix soit le plus accessible possible. On est alors en plein dans la culture de la start-up intelligente, en opposition à la start-up bourrin qui fait une levée de 100000€ sans n’avoir jamais vendu aucun produit. Par la petite analyse qui suit, je vais essayer d’expliquer à tous les créateurs pourquoi cette stratégie est celle qu’ils devraient emprunter.

 

Un investissement minime

 

Le premier argument, vous l’avez bien compris, est l’investissement personnel. En effet, quand on se lance à corps perdu dans une création ambitieuse sans n’avoir jamais confronté son produit au public, on multiplie énormément le risque de passer à côté du marché. Si vous souhaitez débuter une marque de maroquinerie, regardez ce que les mecs de Laperruque ont fait. Ils ont d’abord commencé avec un petit porte clé en cuir naturel, qu’ils ont fabriqué eux-mêmes, car ils maitrisaient le procédé. Puis quand ils ont réussi à vendre leurs premiers produits, ils ont été rassurés sur leur capacité à contenter un public.

Mais l’apport de cette méthode n’est pas seulement de se rassurer. En effet, si vous avez vendu vos 50 produits qui composaient votre première collection, vous avez engrangé plusieurs richesses. Une première, évidente, est financière. Ce qui vous permet de mettre de côté pour investir dans la collection suivante, plus ambitieuse. La deuxième richesse est la première expérience de vente. Si, comme beaucoup d’aspirants créateurs, vous n’avez jamais rien vendu de votre vie autre que des tickets de kermesse, alors cette première collection vous aura beaucoup apporté sur ce point. Enfin, la troisième richesse est l’embryon de communauté que vous aurez créé. Ces personnes qui vous auront connus tout petits, et qui vous suivront très probablement à chaque nouvelle étape.

 

Les boucles cybernétiques

 

Cette stratégie est assez organique et instinctive dans son fonctionnement : on produit un peu, on vend, on produit un peu plus grâce à ce que l’on a vendu, on vend à nouveau, etc. Et grâce à cette méthode vous ne serez jamais pris de court par un manque d’investissement, ou par un produit qui est en dehors de la cible. Car enfin, ce qui rend cette stratégie d’autant plus organique est qu’elle s’adapte d’elle-même au milieu dans lequel elle grandit. Comme une plante qui cherche à trouver le soleil et qui finira toujours par le trouver, elle va dans une direction, vérifie que c’est la bonne, et agit en conséquences. On peut aussi penser à BonneGueule qui s’est forgé avec cette même idée.

Alors pourquoi la collection éphémère est-elle si bien adaptée à cette stratégie ? Simplement car elle emprunte les avantages à la fois de la boutique permanente et de la boutique éphémère, tout en évitant leurs écueils. Et ce, grâce à internet. Le gros avantage de la boutique éphémère est sa limite dans le temps. Ce qui veut dire que si elle ne marche pas, alors elle ferme et on n’en parle plus. Mais son inconvénient est qu’une fois que la boutique est fermée, celui qui a acheté un produit peut difficilement rentrer en contact avec les créateurs s’il a besoin de changer ou réparer le produit qu’il a acheté. La boutique permanente offre l’exact opposé.

 

C’est pour ça que la collection éphémère est si pertinente, et rendue possible par internet. Quand la collection est écoulée, la boutique plie bagage mais le site existe toujours, et l’entité existe toujours. Ce qui permet de garantir un service client rassurant. Ce qui m’amène à parler de la collection éphémère que je viens de lancer, qui vous propose des bagues en titane au prix et à la longévité défiant toute concurrence. On se retrouve de l’autre côté, sur la page de notre bague si vous voulez en savoir plus.

 

bague titane rond photo frantz meyers castres
Nos bagues sur leur montagne de copeaux de titane.

 

Et si vous avez soif de conseils sur le sujet des bagues, vous pouvez peut-être vous tourner vers les articles suivants :

 

A la recherche des bagues de qualité

 

Qu’est-ce qu’une bague design ? Et où en trouver ?

 

La bague artisanale est le summum du beau

 

Où trouver des bagues accessibles ?

A la recherche des bagues de qualité

bague qualité

Nous avons écrit une série d’articles sur le business de la bague, et tout ce qui entre en jeu dans une bague : sa qualité, son prix, l’artisan qui le fabrique. Le présent article fait partie de cette série. Bonne lecture !

 

Sommes-nous tous au même point en ce qui concerne la recherche de la bague idéale ? Ou plus largement le bijou idéal ? Sommes-nous tous aussi perdus les uns que les autres face à l’offre présents sur le marché des bijoux ? Je crois que oui. Faut dire que les vendeurs de bijoux ne manquent pas, autant sur internet qu’en physique. Et puis difficile aujourd’hui de s’assurer de la qualité des bijoux qu’on trouve sur les eshops ou chez votre bijoutier préféré. On n’a généralement aucune information sur celui qui a fabriqué le bijou, aucune information sur la qualité du métal, sa provenance, sa pureté, les éléments d’alliage, etc.

Donc aujourd’hui on n’a pas d’autres choix que de se tourner vers les marchands qui ont pignon sur rue et en qui on a plus ou moins confiance. Si on n’a pas pleinement confiance en eux, alors comment acheter des bagues (et des bijoux) de qualité ? Grossièrement, la qualité d’une bague repose la qualité du métal utilisé. On trouve aujourd’hui plusieurs métaux sur le marché de la bague : l’or (jaune, blanc, rose), l’argent, l’acier (inoxydable, qu’on s’entende bien) et le titane. Il existe d’autres métaux tels que l’acier Damas, mais on entre là dans des bagues très chères. Mais fabuleuses.

 

damas
Une bague en damas et en or. C’est beau, mais c’est cher.

 

Connaitre les bases

 

Comment donc s’assurer de la qualité d’un métal ? En se documentant et en ayant quelques notions basiques. L’idée n’est pas d’être expert mais d’être capable de savoir si un vendeur nous conseille pertinemment ou s’il essaie juste de nous pousser à l’achat. Commençons par l’or. Au-delà des carats, le but est de savoir si la bague est réellement en or. Pour cela, il suffit de regarder à l’extérieur si un poinçon a été frappé. Si la marque est à l’intérieur alors ce n’est pas de l’or, et le vendeur se fout de votre gueule. Attention aussi avec les bagues en plaqué or, le poinçon est carré, en creux et avec la marque du fabriquant.

Toutes ces infos sont trouvables sur internet et je vous crois capables de trouver exactement celles dont vous avez besoin pour vérifier si les bagues que vous souhaitez acheter sont réellement en or. Même principe pour l’argent. Une petite règle dont vous devez vous souvenir sur les carats est simplement que plus le carat est élevé, moins l’or est mélangé. Même principe pour l’argent. Ce qui veut dire que le prix et la qualité du métal augmente avec le nombre de carats. Normal.

 

Savoir choisir le métal adéquat

 

Pour l’instant, rien de nouveau sous le soleil. L’enjeu se situe plutôt au niveau de la différence de qualité qui sépare les différents métaux que sont l’or, l’argent, l’acier et le titane. En effet, malgré la meilleure réputation dont jouissent les deux premiers métaux, les deux autres peuvent se targuer d’avoir de bien meilleures caractéristiques techniques. Un titane vaudra toujours mieux qu’un or à 9 carats. Car la base pour un bijou est qu’il ne s’oxyde pas. Et l’or à 9 carats est en fait un alliage contenant une bonne quantité de cuivre, connu pour son oxydation couleur vert de cuivre. Alors que le titane ne s’oxydera jamais.

 

bague or marc deloche
Je ne doute pas de la qualité de cette bague Marc Deloche (à 1650€, on espère avoir un bon résultat quand même). Mais à aucun moment ils ne donnent d’informations sur l’or dans la page produit. C’est emmerdant.

 

Si on regarde les caractéristiques mécaniques, l’acier et le titane battent aussi l’or et l’argent, puisqu’ils sont bien plus durs, et donc bien plus résistants aux caprices du temps. Forts de ces notions, vous serez théoriquement bien plus à même de vous assurer de la qualité d’une bague. En somme : une bague en or ou en argent doit avoir un titre au millième élevé pour vous assurer qu’elle ne s’oxydera pas et ne provoquera pas de réactions de votre peau. Et si votre budget ne vous permet pas de prétendre à des bagues à plus de 9 carats, alors je vous conseille les bagues en acier ou en titane. En veillant quand même à ce que l’acier ne contiennent pas de nickel, fortement allergène. Au final il n’y a pas de formule magique, il faut juste que vous arriviez à dégoter assez d’informations sur le métal pour vous faire un avis.

 

En parlant de bagues en titane pour ceux qui n’ont pas assez de budget pour se permettre des bagues en or ou en argent, nous en vendons sur notre site rond. Pour un prix rond, vous vous offrez un bijou fabriqué artisanalement, avec passion et un métal qui ne vous fera jamais défaut. On se retrouve de l’autre côté, sur la page de notre bague si vous voulez en savoir plus.

 

rond bague titane frantz meyers photo castres
Une petite idée de nos bagues, solides et durables comme le roc.

 

Enfin, je vous parlais en introduction des autres articles de cette série d’article sur tout ce qu’englobe une bague, les voici :

 

Enquête : La collection éphémère serait-elle la solution à tous les maux ?

 

Qu’est-ce qu’une bague design ? Et où en trouver ?

 

La bague artisanale est le summum du beau

 

Où trouver des bagues accessibles ?