Enquête : La collection éphémère serait-elle la solution à tous les maux ?

bague collection éphémère

Cet article s’inscrit dans une série d’articles qui s’intéressent aux aspects périphériques des bagues, tels que le prix, le design, l’artisanat. Si ça vous intéresse, un clic ici fera l’affaire. Bonne lecture !

 

Quand on lance une marque, on est face à deux possibilités : la première est de faire un pari sur le long terme, et l’autre est d’être plus raisonnable. Que veux-je dire par plus raisonnable ? En gros, sortir ce que les américains appellent minimum viable product (la traduction n’est pas très compliquée). L’idée est ainsi de produire humblement une première série d’un produit simple que l’on maitrise. Dès lors, on engage peu de frais, et si l’on échoue alors la perte ne sera que très faible. Dans une marque, le moyen le plus simple d’appliquer cette idée est la collection éphémère.

 

ephemère
Une collection qui s’inspire de la nature : un début, un milieu et une fin.

 

Je rajouterais même que c’est la collection éphémère d’un mono-produit dont on maitrise parfaitement la fabrication pour engager le moins de frais possible dessus, et que le prix soit le plus accessible possible. On est alors en plein dans la culture de la start-up intelligente, en opposition à la start-up bourrin qui fait une levée de 100000€ sans n’avoir jamais vendu aucun produit. Par la petite analyse qui suit, je vais essayer d’expliquer à tous les créateurs pourquoi cette stratégie est celle qu’ils devraient emprunter.

 

Un investissement minime

 

Le premier argument, vous l’avez bien compris, est l’investissement personnel. En effet, quand on se lance à corps perdu dans une création ambitieuse sans n’avoir jamais confronté son produit au public, on multiplie énormément le risque de passer à côté du marché. Si vous souhaitez débuter une marque de maroquinerie, regardez ce que les mecs de Laperruque ont fait. Ils ont d’abord commencé avec un petit porte clé en cuir naturel, qu’ils ont fabriqué eux-mêmes, car ils maitrisaient le procédé. Puis quand ils ont réussi à vendre leurs premiers produits, ils ont été rassurés sur leur capacité à contenter un public.

Mais l’apport de cette méthode n’est pas seulement de se rassurer. En effet, si vous avez vendu vos 50 produits qui composaient votre première collection, vous avez engrangé plusieurs richesses. Une première, évidente, est financière. Ce qui vous permet de mettre de côté pour investir dans la collection suivante, plus ambitieuse. La deuxième richesse est la première expérience de vente. Si, comme beaucoup d’aspirants créateurs, vous n’avez jamais rien vendu de votre vie autre que des tickets de kermesse, alors cette première collection vous aura beaucoup apporté sur ce point. Enfin, la troisième richesse est l’embryon de communauté que vous aurez créé. Ces personnes qui vous auront connus tout petits, et qui vous suivront très probablement à chaque nouvelle étape.

 

Les boucles cybernétiques

 

Cette stratégie est assez organique et instinctive dans son fonctionnement : on produit un peu, on vend, on produit un peu plus grâce à ce que l’on a vendu, on vend à nouveau, etc. Et grâce à cette méthode vous ne serez jamais pris de court par un manque d’investissement, ou par un produit qui est en dehors de la cible. Car enfin, ce qui rend cette stratégie d’autant plus organique est qu’elle s’adapte d’elle-même au milieu dans lequel elle grandit. Comme une plante qui cherche à trouver le soleil et qui finira toujours par le trouver, elle va dans une direction, vérifie que c’est la bonne, et agit en conséquences. On peut aussi penser à BonneGueule qui s’est forgé avec cette même idée.

Alors pourquoi la collection éphémère est-elle si bien adaptée à cette stratégie ? Simplement car elle emprunte les avantages à la fois de la boutique permanente et de la boutique éphémère, tout en évitant leurs écueils. Et ce, grâce à internet. Le gros avantage de la boutique éphémère est sa limite dans le temps. Ce qui veut dire que si elle ne marche pas, alors elle ferme et on n’en parle plus. Mais son inconvénient est qu’une fois que la boutique est fermée, celui qui a acheté un produit peut difficilement rentrer en contact avec les créateurs s’il a besoin de changer ou réparer le produit qu’il a acheté. La boutique permanente offre l’exact opposé.

 

C’est pour ça que la collection éphémère est si pertinente, et rendue possible par internet. Quand la collection est écoulée, la boutique plie bagage mais le site existe toujours, et l’entité existe toujours. Ce qui permet de garantir un service client rassurant. Ce qui m’amène à parler de la collection éphémère que je viens de lancer, qui vous propose des bagues en titane au prix et à la longévité défiant toute concurrence. On se retrouve de l’autre côté, sur la page de notre bague si vous voulez en savoir plus.

 

bague titane rond photo frantz meyers castres
Nos bagues sur leur montagne de copeaux de titane.

 

Et si vous avez soif de conseils sur le sujet des bagues, vous pouvez peut-être vous tourner vers les articles suivants :

 

A la recherche des bagues de qualité

 

Qu’est-ce qu’une bague design ? Et où en trouver ?

 

La bague artisanale est le summum du beau

 

Où trouver des bagues accessibles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *