Comment choisir une bague sans trop se tromper ?

comment choisir bague

L’article ci-dessous traite de conseils sur les bagues et pour les hommes. Si vous avez d’un seul coup irrépressible envie de visiter notre page qui traite de ces conseils, alors n’attendez plus, il suffit de cliquer ici ! Même topo pour les femmes, c’est par ici !

Qui ne s’est jamais senti impuissant face à l’offre pléthorique que le marché actuel nous met sous les yeux quand on cherche à s’acheter un objet ? Je cherche une voiture. Oui, mais laquelle ? Je cherche une montre. Oui, mais laquelle. Ou alors, le sujet qui nous intéresse : je cherche une bague. Oui, mais laquelle ? Passons outre cette figure de style de l’anaphore vue et revue et usée jusqu’à la corde, et concentrons-nous pour répondre à cette question qui présente un enjeu sans précédent.

 

Femme ou homme, même combat !

 

Car oui, quand on est une femme (je sais de quoi je parle puisque je suis un homme), le choix des bagues est un choix à enjeu. Bien plus que vous ne pouvez l’imaginer. D’aucuns nous diront que les bijoux sont le comble de la superficialité, et que se prendre la tête sur de tels objets ne nous permettra pas de donner un sens profond à notre vie. Et je suis d’accord avec ces gens, même s’ils me fatiguent à débiter des lieux communs sans arrêt. Donc tous les captains obvious de la terre, les enfonceurs de portes ouvertes, je vous invite à respecter mon temps de parole avant de parler.

 

tais toi

 

Voici donc où je veux en venir : même si la consommation fait de nous des automates aveugles, la première étape pour sortir de nos chaines est d’apprendre à bien consommer. Et le milieu des bijoux est un des milieux les plus gangrénés par la financiarisation à outrance et la spéculation. La raison est très simple et réside dans la matière première de nos chères bagues. L’or et l’argent sont deux métaux nobles, les métaux les plus utilisés dans les bijoux. Et ce sont aussi les métaux les plus chers du monde, car ils représentent une valeur refuge. Contrairement au cours de l’euro, le cours de l’or est assez stable, et ne se cassera jamais la gueule.

Ce qui amène certains à s’enrichir démesurément. Et oblige les bijoutiers à gonfler chaque année leurs prix, pour proposer la même qualité de bijoux. Ou alors de laisser les prix intacts mais en optant pour une matière première dégradée. Et à moins de posséder le compte en banque d’un contrebandier de chocolats suisses, on a rarement les moyens de s’offrir des bijoux dans un bel or ou dans un bel argent. Ce qui nous amène à nous poser la question du choix de ces bijoux. Ou autrement dit : qu’est-ce qui doit guider nos choix ?

 

Que faut-il faire chers amis ?

 

La réponse repose en quelques mots : on doit chercher une qualité décente pour un prix décent. On retombe sur le sempiternel rapport qualité/prix. Mais en plus complexe puisqu’il fait intervenir la notion de décence. C’est comme si on ajoutait une nouvelle variable, bien plus difficile à établir. En réalité, la clé de cette recherche est l’éducation. Avant d’acheter un produit, on se doit d’être éduqué à ce produit. Ça nous permettra d’éviter de nombreux écueils. L’écueil le plus courant est d’écouter un mauvais conseil, ou un conseil fortement intéressé. Comment croire un vendeur en bijouterie, qui n’y connait probablement pas plus que vous, et qui récite le speech de son patron ?

 

faites confiance
« Vous devez me faire confiance, c’est mon métier ! »

 

En premier lieu, il faut donc en connaitre un minimum le produit. Quand on parle de bagues, il y a deux piliers qui définissent la qualité : la matière première, et la main du créateur. La main du créateur est la notion la plus subjective et n’est par chance pas la plus discriminante pour votre choix de bague. Le seul risque est de tomber sur un créateur surcoté qui joue de sa notoriété pour justifier un prix indécent. C’est là que votre bon sens intervient et vous permet de mettre un stop à cet idiot.

La matière première est le nerf de la guerre

 

Vous aurez donc compris que l’enjeu crucial est surtout sur la matière première. Car la plupart du temps les filières sont opaques, et il est très difficile de connaitre exactement la qualité d’un métal. A part si vous avez un microscope électronique à balayage chez vous. Mais les statistiques me font dire que c’est peu probable. La clé est alors d’avoir une idée sur les carats et les marques au millième, en comprenant que plus ces valeurs sont élevées, et plus les alliages sont purs. En gros, il y a plus d’or dans un 14 carats que dans un 9 carats. Le pendant de cette notion est que plus le métal est faible en or ou en argent, plus il est susceptible d’être de mauvaise qualité, en termes d’oxydation et d’allergies par exemple.

 

carats or argent
Enregistrez ce tableau, il vous aidera un beau jour.

 

Une alternative fiable est le titane, bien moins cher et résistant à toutes les conditions que vous pourrez imaginer. Mais les filières sont tout aussi opaques, et il est difficile de s’assurer de la qualité du métal. Ce qui m’amène à une conclusion fataliste, puisqu’on se rend compte que lors du choix d’une bague, contrairement au choix d’un ordinateur, on ne peut pas être assuré de sa qualité. On est donc obligé d’investir dans un objet sans être pleinement convaincu et en laissant une grande part au doute. Le seul marqueur sur lequel on peut agir est le prix. L’idée est alors de se dire qu’en dessous de 80-100€, une bague en argent peut réserver de mauvaises surprises. Et au-delà de 400€, ça devient indécent si ce n’est que de l’argent.

Vous avez compris l’idée. J’en viens à parler des bagues que j’ai produites, qui s’inscrivent dans ma définition du produit d’une qualité décente pour un prix décent. Pour un prix rond, vous êtes assurés de vous retrouver avec une bague durable, dans un métal semi-précieux et avec un design pur. Si vous êtes curieux, vous pouvez retrouver ces bagues en cliquant ici.

 

rond bague photo frantz meyers photographe castres
Une image, histoire d’attiser votre curiosité !

 

Vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres articles de conseil sur les bagues, il suffit de cliquer ici si vous êtes une femme, et ici si vous êtes une femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *